Votre entreprise est-elle prisonnière des Cloud Google ou Microsoft ?

Savez-vous où sont physiquement vos données ? Dans quel datacenter ? Qui y a accès ?

Si une seule de ces réponses est “non”, c’est plus grave que vous ne pourriez le penser.

Reprenez le contrôle en 3 étapes.

1 – Prendre conscience du problème

Utiliser un service Google ou Microsoft peut procurer de la fierté voir de la joie, au début…

C’est là que l’on voit que le marketing fait bien son travail : avoir des clients heureux de payer premium, c’est à dire plusieurs centaines voir milliers d’euros par mois dans le cas de grandes équipes.

Mais dans l’absolu, qui veut vraiment donner ses données les plus chères aux géants américains ? Qui veut s’engouffrer dans un mécanisme de rétention dont il est difficile de sortir ? Qui veut ignorer où sont physiquement ses données, qui y a accès, et ce qui en est fait ? Et payer premium en plus…

Sans même avoir besoin de parler de “Big Brother” (qui est une réalité, ces entreprises vous connaissent mieux que vous ne vous connaissez, permettant une surveillance de masse et une subtile manipulation de vos résultats de recherche et autres que vous ne pouvez même pas remarquer), un tel fonctionnement ne peut être qu’inquiétant, que ce soit pour un particulier (même s’il n’a rien à cacher), ou pour une entreprise, dont le business dépend notamment de ses documents et emails.

Si vous êtes capable de dire “je n’ai pas le choix, tout le monde utilise ça”, sachez que c’est faux. D’autres solutions indépendantes font le même job, voir mieux, pour moins cher, tout en permettant de rester en pleine possession de ses données ! Leur développement est solide et ces outils sont utilisés par de plus en plus de personnes accordant de l’importance au contrôle de leur données.

2 – Contrôler ses emails

Les mails sont un service extrêmement standard et de nombreux prestataires en proposent.

Mais comment choisir ?

Une boîte mail n’est pas un calendrier, une suite d’éditions de documents, une machine à café, ou que sais-je encore. Si demain vous avez un souci avec l’un de ces service, tout ne doit pas être lié de sorte que le changement soit compliqué.

Choisissez un prestataire simple : une boîte mail, c’est une boîte mail et ne doit être rien de plus.

Aussi, choisissez un prestataire sécurisé : tout hébergeur ou fournisseur de services email doit respecter les normes d’envois de mails (rDNS/HELO/SPF/DKIM/DMARC) et avoir une lutte active contre l’envoi de spams depuis son réseau, ce qui est bien-sûr le cas de LRob qui vient avec ces sécurités sans configuration additionnelle de votre part.

Pour la connexion aux boîtes, le prestataire doit fournir un webmail standard comme Roundcube (libre et open-source, parfaitement optimisé, standard et simple), ainsi qu’une connexion POP/IMAP/SMTP. Pour la connexion, vous utiliserez donc soit le webmail fourni, soit le logiciel de votre choix (Thunderbird, Outlook, ou les apps email sur smartphone). Dois-je rappeler que LRob fournit également Roundcube et la connexion POP/IMAP/SMTP en standard sur tous les hébergements web avec email inclus ?

Un souci non résolu avec votre prestataire ? La migration peut se faire par simple copie des boîtes en IMAP et modifications DNS astucieuses pour éviter l’interruption de service. Si besoin de migrer, même depuis un cloud Microsoft, contactez-moi !

Hébergez votre site web et vos mails efficacement et en toute sécurité et liberté avec LRob.

3 – La suite collaborative

Pour travailler en équipe, beaucoup utilisent une suite collaborative comme celles intégrées avec les boîtes mail Microsoft Office 365 ou Gmail.

Mais comme on l’a vu, cela n’a à la base aucun rapport avec une boîte mail et devrait être un service distinct.

Pour cela, une solution libre et open-source existe : Elle s’appelle Nextcloud.

De plus en plus de professionnels sensibles au contrôle de leurs données l’utilisent. La raison est simple : Il s’agit d’un site web comme un autre, certes un peu plus lourd que la moyenne, mais hébergeable chez n’importe quel hébergeur puissant comme LRob !

Bien géré avec l’ajout d’une suite d’éditions de documents comme Collabora Online, Nextcloud permet l’édition collaborative, le partage de fichiers en équipe ou avec les clients, le partage de calendriers, la gestion des tâches, le tchat, et bien plus encore.

Compatible Windows, Mac, Linux, Android, et iOS, Nextcloud permet d’accéder à ses fichiers depuis n’importe où !

Pour la partie contacts et calendriers, Nextcloud utilise les standards CardDAV et CalDAV. Par exemple sur Android, vous pouvez ainsi à l’aide de l’appli DAVx5 vous passer totalement du calendrier et des contacts Google pour tout stocker sur Nextcloud. Idéal en environnement professionnel.

Hébergez votre instance Nextcloud via LRob, avec la sauvegarde et maintenance incluses.

Des remarques ou questions ? N’hésitez pas à commenter ce post ou à me contacter directement.


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *